Page d'accueil Site Annonces
Chapelle Saint-Rémy

© Chapelle Saint-Rémy, B-4557 Abée

Depuis des temps très reculés, la chapelle Saint-Rémy a été un lieu de pèlerinage local en l’honneur de la Très Sainte Vierge Marie, invoquée sous le vocable de Notre-Dame des Miracles. Afin de perpétuer la vocation mariale de ce sanctuaire, une copie de la peinture de la Très Sainte Vierge Marie vénérée au sanctuaire d’Ostra Brama en Lituanie, sous le vocable de Mater Misericordiæ, c’est-à-dire de Mère de la Miséricorde, a été insérée dans le retable de l’autel.

L’auteur du tableau original fut un peintre anonyme de la Renaissance néerlandaise du XVIIème siècle. Cette Vierge fut solennellement transférée en l’église Sainte-Thérèse d’Avila de Vilnius en 1671. A la suite de nombreux grâces et miracles, la vénération envers cette image miraculeuse s’est répandue dans toute la Pologne au point qu’en 1927, Notre-Dame d’Ostra Brama fut proclamée solennellement Reine de la Pologne.

La piété envers Notre-Dame Mère de la Miséricorde est très ancrée dans l’Église depuis la plus haute antiquité. Elle trouve son origine dans l’acceptation que la Très Sainte Vierge Marie fit de devenir la Mère de Jésus-Christ, l’Homme-Dieu, et dont Elle a été la coopératrice fidèle et douloureuse au pied de la Croix dans l’œuvre de la Rédemption et de la destruction de la mort, du péché et de tous les maux qui en découlent.

De ce fait, Notre-Dame a été établie par Dieu Médiatrice et distributrice de toutes les grâces. La miséricorde de la Très Sainte Vierge Marie a toujours été implorée par le peuple chrétien pour obtenir de Dieu la protection contre les grands dangers tant pour les corps que pour les âmes comme la famine, la guerre, la persécution, les épidémies et les maladies tant corporelles que spirituelles.

Approchons-nous avec foi et confiance de l’autel de la chapelle avec son icône miraculeuse. Approchons-nous avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus en temps opportun dans les temps difficiles que l’humanité traverse aujourd’hui.

Mater Misericordiæ